img-slogan

Par , le

Svinkels - Dirty Centre Tour à la Laiterie

J'attendais ce concert. Pour diverses raisons. Parce que le Svink en live, ça envoie la patate mais aussi parce que la dernière fois que je les ai vus, il y avait encore DJ Pone. Je voulais donc voir comment le changement avait été digéré, faut dire que Pone, c'est quand même un putain de showman.

Et ben, je ne vais pas y metre la forme et le suspens, le Svink sans Pone mais avec le Dirty Centre Orchestra, ça envoie toujours autant la patate !
Les morceaux acquièrent une puissance et une densité sonore qui retranscrivent à merveille le travail sur les instrus de Dirty Centre. Ainsi des tracks comme Dirty Centre, Faites du Bruit, Du PQ ou encore Tout Nu Yo !, tu les prends comme un direct de Tyson dans la tronche. Sauf que là, t'aimes ça.
Mais mieux ! Les anciens morceaux retrouvent une nouvelle jeunesse qui fait plus plaisir. Les C-Real Killer, Réveille le Punk, Plutôt mourir ou Le Svink c'est chic ont fait jumper le public bien comme il le faut.

Mention spéciale au public, qui même s'il était parfois envahissant (en témoigne le flinguage de Xanax équivoque), ben le public en voulait Il était bouillant, jumpait partout, se balladait en maillot de bain à la Borat (Mais si vous voyez) et avec un gros gode à la main.

Si on devait trouver un moins bien dans ce concert, ce serait la balance. On avait du mal à entendre la voix de Xanax et Nikus sur certains morceaux. Notament sur les instrus qui étaient plus bourrins où le discernement entre instru et flow devenait délicat. Par contre, au niveau du Dirty Centre Orchestra, on arrivait à distinguer tous les instrus, malgré la saturation présente sur les morceaux qui envoyaient. Et ça c'est bien.

En première partie, très bonne surprise. En effet, je ne connaissais pas Pulpalicious et j'en suis ressorti avec une très bonne impression.
4 DJs ( ) dans une configuration qui évidement faisait penser aux Birdy Nam Nam. Les mecs délivrent avec beaucoup de plaisir  (et ça se transmettait au public, ce plaisir) un électro hip-hop avec forte connotation rock , efficace et remuant.

Après les Gourmets l'année dernière, encore une excellente première partie pour un concert du Svink. Et m'est avis que l'on entendra rapidement reparler des Pulpalicious.

Très bonne soirée donc, surtout que j'ai eu ma cure annuelle de Comment ça ? en live. Bon, allez prochains concerts, Hightone et Brain Damage puis Mixmaster Mike, DJ Muggs et Rahzel. Mais je vous en reparlerais !!

 

vers Svinkelshttps://www.freezeec.com/upload/200806182339590.svinkels.jpg Dirty Centre Tour à la Laiterie
https://www.freezeec.com/upload/200806182339590.svinkels.jpg

Vidéo(s) / multimédia



Cette chronique est sous licence Creative Commons. Vous pouvez la reprendre sur votre site mais merci de mettre un lien vers cette page.