img-slogan

Par , le

Shutter Island

9 / 101

Une Bd adaptée d'un roman et qui suit la sortie du film a tout pour pour ressembler à un gros produit marketing. Tout pour me déplaire...Mais sur les conseils d'un collègue je me suis tout de même laissé tenter.

La préface me rassure tout de suite puisqu'elle m'apprend que la bd sort d'une collection de one-shot lancée conjointement par Payot/Rivages et Casterman. Le but de cette collenction étant de prolonger en bande dessinée les grands romans noirs publiés sous la prestigieuse jaquette des éditions Rivages Noir...Autre point rassurant : la collection est dirigé par Matz, auteur de l'excellente série Le Tueur.

Dès les premières cases on plonge dans l'ambiance forcément noire voire glauque. Tous les ingrédients sont réunis : brouillage de piste, folie, personnages suspects, histoire dramatique, temps pourri, lieu isolé...même si c'est pas super originale j'ai marché à fond. La fin est, elle, très surprenante.

Résumé
Boston, années 50. Deux marshals fédéraux, Teddy Daniels et Chuck Aule, se rendent pour les besoins d’une enquête sur une île étrange, Shutter Island, sur laquelle est établi un institut psychiatrique très spécial, qui n'accueille que les fous criminels particulièrement dangereux. Mais à vrai dire, tout est spécial sur Shutter Island, comme le relèvent les deux enquêteurs dès leur arrivée : les locaux, le personnel d'encadrement, les médecins, sans oublier la lourde atmosphère de secret qui semble peser sur les hommes et les choses. Alors qu'une forte tempête s'approche, qui condamnera les fédéraux à demeurer sur l'île pour une durée indéterminée, tout se met en place pour un terrifiant huis-clos…

 

vers Shutter Islandhttps://www.freezeec.com/upload/201006010831400.shutter-island.jpg
https://www.freezeec.com/upload/201006010831400.shutter-island.jpg

Votre note :

Cette chronique est sous licence Creative Commons. Vous pouvez la reprendre sur votre site mais merci de mettre un lien vers cette page.