img-slogan

Par , le

Screenatorium - Audimat

7.5 / 101

"Au programme, saxophone lancinant, textes trop sentimentaux et léthargie assumée.". Voici le résumé de l'album par le leader du groupe Djeh. On ne pourra donc pas lui reprocher ce qu'il assume totalement. Surtout que pour les amateurs de trip-hop à la sauce Portishead, cette description a tout pour attirer l'oreille!

Audimat est en donc un album trip-hop dans la plus pure tradition. La voix de la chanteuse et la façon dont elle la pose rappelle également Portishead. Le problème est que la chanteuse de Screenatorium n'est pas Beth Gibbons, il lui manque encore un peu de justesse et de charisme. Elle n'a pas pour autant à rougir de sa prestation. En témoigne les titres "Summer Rain" et "Silent Disaster" où la voix est superbement posée sur des instrus non moins superbes.

On pourra tout de même regretter l'absense de quelques featurings vocaux qui auraient apporté un peu de diversité. Surtout qu'il y a un featuring avec Ghostown sur "tricknology". Malheureusement celui-ci n'y pose pas son flow ravageur. Et pourquoi ce titre est aussi court ? Ce n'est qu'un interlude...il aurait mériter d'être plus développé

Quand on tend l'oreille pour prêter particulièrement attention aux instrus, on se rend compte qu'elles sont....incroyablement bonnes. J'aurais donc naturellement aimé, qu'on trouve plus de titres 100% instrumentaux dans la veine de l'excellentissime "Aimlessly".

Toujours est-il que cet album vaut la peine d'être écouté et ré-écouté...Au fait, j'oubliais...Audimat n'est pas un album commercial. Vous pouvez le télécharger gratuitement ! Alors n'hésitez pas !

 

vers Screenatoriumhttps://www.freezeec.com/upload/200902191253590.screenatorium-audimat.jpg Audimat
https://www.freezeec.com/upload/200902191253590.screenatorium-audimat.jpg

Votre note : Moy. : 9.68 / 10 (11 notant(s))

Cette chronique est sous licence Creative Commons. Vous pouvez la reprendre sur votre site mais merci de mettre un lien vers cette page.