img-slogan

Par , le

Oliver Tank - Dreams

8 / 101

Oliver Tank sera incontestablement ma découverte de cette année 2011. De ces rares pépites sacrées que l'on aime partager.
C'est encore un tout jeune musicien de 21 ans (il va falloir surveiller de très près cette nouvelle génération d'artistes qui composent à l'orée du berceau !), il vient de Sydney et aime à dire " qu'il produit de la musique avec des ordinateurs et des instruments réels.. "
Il commence à y avoir un gros buzz autour de lui, surtout depuis qu'une de ses chansons Get Up à été sélectionné pour une pub en faveur du mariage homosexuel (il a d'ailleurs remporté un voyage en Islande, le chanceux !)

Oliver Tank a trouvé une façon de combiner harmonieusement les sons électroniques, voix et instruments au sein de ses morceaux. Alors que Dreams est composé de six pistes individuelles, j'ai le sentiment qu'il fonctionne comme un ensemble, comme une rencontre.
Des influences actuelles allant de Board of Canada en passant par Sun Glitters ou bien encore Mount Kimbie,sa musique est à la fois sereine, équilibrée et remplie de force.

Et puis il y a de ces titres hors du commun Last Night I Heard Everything in Slow Motion, avec qui la magie opère dés les premières secondes, vous vous sentez comme aspirée, en osmose avec les sons, votre estomac danse et danse encore tant l'émerveillement est grand, à cet instant vous savez que vous allez emporter avec vous pour le reste de votre vie un petit bout de rêve.
La piste est composée d'un fantastique mélange d'électro et d'instrumental, les deux genres ne forment plus qu'un, les cordes l'emportent jusqu'au final créant une charge émotionnelle particulièrement intense comme dans un moment post coïtal. Vous l'aurez compris cet Ep est fait pour les rêveurs en tous genres mais aussi pour l'amour avec toutes les phases qu'elles comportent.

Le dernier morceau Grain of Sand avec la collaboration de la chanteuse Fawn Myers m'a beaucoup fait penser à Archive avec les échos et autres réverb, les voix sont envoutantes, on est comme en apesanteur avec le duo et c'est bien cette sensation qui découle tout au long de Dreams, on flotte dans les airs avec la musique...

Cet EP va faire couler beaucoup d'encre, hâte de découvrir la suite.
Vous pourrez le trouver en téléchargement libre sur sa page Bandcamp, et le jeune homme risque de sortir très prochainement une version vinyl, alors aucune excuse pour passer à côté !

Chroniqué par Kamikal Girl pour Trip-hop.net. Publié avec leurs autorisations
http://www.trip-hop.net/album-2314-nym-warm-blooded-lizard-auto-production.html

 

vers Oliver Tankhttps://www.freezeec.com/upload/201201161231240.oliver-tank-dreams.jpg Dreams
https://www.freezeec.com/upload/201201161231240.oliver-tank-dreams.jpg

Votre note :

Vidéo(s) / multimédia



Cette chronique est sous licence Creative Commons. Vous pouvez la reprendre sur votre site mais merci de mettre un lien vers cette page.