img-slogan

Par , le

Jake Bugg

8 / 101

Alors agé de 18 ans, le petit gars de Nottingham, Jake Bugg est déjà en première partie de Noel Gallagher et The Stone Roses, réalise la bande-son d'une pub pour de la bière et apparait par la suite avec...Jools Holland ! Rien ne semble le troubler, et même si ça fait un moment que les débuts d'un chanteur-songwriter n'avaient été si fiévreusement attendu, il a une tel élan qu'il semble y avoir peu de chance de quiconque ose lancer des réactions négative pour le moment.

L'astuce d eBugg est de garder les choses simples. Ses influences - Dylan , Donovan - sont une évidence aveuglante, mais il apporte une connaissance moderne, métropolitaine, post-Alex Turner du grattage et des couplets....

...Cependant il y a une tendance étrange et anachronique qui tend vers le rockabilly. Tant que l'on a parfois l'impression qu'il a été élevé par le catalogue de Sun Records et un bien intentionné clône de Richard Hawley, s'il n'y avait pas les valeurs de production immaculées.

Les influences semblent moins évidentes quand il adoucit sa voix et laisse juste la guitare acoustique agir. Sur les titres comme Country Song et Someone told me, le scepticisme est dompté par la pureté de la tentative...

Cette chronique est une traduction interprétée de la chronique de BBC - Music. La chronique originale se trouve ici.
 

vers Jake Bugghttps://www.freezeec.com/upload/201301280950270.jake-bugg.jpg
https://www.freezeec.com/upload/201301280950270.jake-bugg.jpg

Votre note : Moy. : 5.5 / 10 (2 notant(s))

Vidéo(s) / multimédia

Jake Bugg - Lightning Bolt


Jake Bugg - Two Fingers


Cette chronique est sous licence Creative Commons. Vous pouvez la reprendre sur votre site mais merci de mettre un lien vers cette page.