img-slogan

Interview de Pierre the Motionless

Motionless - the inertia of an accent at rest A l'occasion de la sortie du projet Motionless - the inertia of an accent at rest.(18/09/2009)

Enfin cet album tant attendu est sorti.
Je m'attendais à un style de musique proche de ce qu'on avait pu entendre sur le simili crew sampler mais finalement on en est assez loin.
L'ensemble est plus riche et varié et finalement moins underground à ce à quoi je m'attendais.
Quelques questions à Pierre the Motionless, initiateur du projet




Tu nous présentes le projet ?

Motionless est composé de quatre musiciens : Jérome Fouquet, trompettiste, qui joue aussi de la basse, David Monet, clavier (fender rhodes / minimoog / solina), François Xavier Cumin aka Fiskou, dj, et moi même Pierre Debrouwer aka Pierre the Motionless, beatmaker/multi-instrumentistes (programmations).
On n'utilise pas de samples (à part une ou deux phrases utilisées par le dj pour ses scratchs mais même la plupart des phrases de scratch sont composées). On a axé le travail sur la musicalité avant tout. Le point commun à tous les morceaux ce sont des beats hip-hop bien lourds, même si les morceaux peuvent afficher de fortes influences pop, rock, ou jazz selon les morceaux.


Ca fait maintenant un bail que tu es actif sur la scène hip-hop et c'est pourtant ton premier album. Pourquoi ça a pris tellement de temps à se concrétiser ?

L'album de Motionless a mis du temps à sortir parce que la composition du groupe (à savoir la présence de musiciens) a imposé une approche d'enregistrement qui n'a rien à voir avec la démarche "hip-hop traditionnelle", qui ne nécessite traditionnellement de passage en studio que pour la voix. Les 3/4 des instruments qu'on entend sur ce disque sont enregistrés (le reste étant les instruments virtuels).

Ca a été long, et les résultats nous ont amenés à retravailler beaucoup d'arrangements, ce qui a aussi pris beaucoup de temps.

En ce qui concerne mon travail solo, j'ai produit beaucoup de morceaux par-ci par-là qui sont sortis sur les albums d'autres artistes ou sur des compilations. Je voulais terminer le projet Motionless avant de me lancer dans d'autres projets de production. J'en ai d'ailleurs trois en cours.


Sur l'album il y a beaucoup de featurings avec des rappeurs américains issu de la scène indé. Comment as-tu été amené à travailler avec eux ?

motionless La scène hip-hop indé mondiale est un cercle plus petit qu'il n'y paraît. Tout le monde se connaît plus ou moins. Le premier facteur qui m'a aidé, d'un point de vue chronologique, c'est le fait j'organise des concerts (à Amiens dans la Somme). J'ai la chance de recevoir chez moi des artistes, tous issus des scènes hip-hop indé américaine et canadienne.

Le deuxième, qui a découlé du premier, c'est que les gens que j'ai reçues pour des shows m'ont fait connaître auprès de leurs amis, qui s'avéraient souvent être eux aussi des rappeurs. Comme ils aimaient mes productions, ils m'ont réclamé des beats et ça a eu un effet boule de neige contribuant à me faire rencontrer toujours de nouveaux artistes.

Enfin j'ai eu la chance de pouvoir faire des tournées avec des artistes reconnus, en Europe, aux USA et au Canada. Comme c'est un petit réseau, les concerts sont souvent organisés par les artistes eux même. Si tu assistes à un concert de hip-hop indé en France tu as une chance sur deux qu'il soit organisé par des artistes de la scène indé, c'est le cas à Tours, à Nancy, à Toulouse, à Amiens, a St Etienne etc... Et bien quand tu tournes aux Etats-Unis ou en Europe c'est pareil, c'est le Plague Language crew qui nous a booké à Guelph au canada, le crew Equinox qui nous a aidé à Berlin... C'est juste incroyable le nombre de mecs dont je suis fan que j'ai pu rencontrer entre les organisateurs de concerts, les artistes qui assuraient les premières parties, et les artistes présents dans le public...


A part Thesis Sahib, les autres me sont parfaitement inconnu. La scène indé hip-hop aux US a un peu de mal à arriver jusqu'en France. C'est bien dommage de ne pas avoir accès à des rappeurs ricains qui ne cherchent pas que les dollars.
Tu peux nous dire un mot sur cette scène ? Arrivent-ils à vivre de leur musique ou comme en France, la plupart ont un boulot alimentaire à coté ?


95% d'entre eux ont un boulot alimentaire à côté. L'artiste que j'ai reçu dont la renommée est "la plus grande" vendait en moyenne 5000 exemplaires de ses albums. Je pense que la moyenne se situe plus aux alentours de 1000 exemplaires. Va bouffer avec ça... Après, la scène permet souvent de s'autosuffir.

Le réseau qui fait tourner les gens est comme je l'ai dit composé principalement de rappeurs et de passionnés, qui sont heureux d'offrir un toit et à manger aux artistes, les cachets (souvent mesquins) permettent de se déplacer d'une date à l'autre. Du coup on voit beaucoup d'artistes qui passent entre 3 et 6 mois de l'année à tourner. Ca permet pas de faire beaucoup d'argent, mais au moins de vivre de sa passion, sans avoir à faire un taf alimentaire à côté (au moins pendant qu'ils tournent...). Après on parle de gens qui sont vraiment dans l'underground, j'ose espérer que ça se passe mieux pour d'autres...

Motionless live




Ces collaborations vont te permettre de faire une tournée aux US ?

Bah c'est fait déjà. C'était en avril cette année. Et c'était énorme...
Avec le groupe Motionless, on prévoit par contre une tournée japonaise l'an prochain


Qu'en est-il du simili Crew ? Pourquoi n'y a-t-il aucun featuring des membres dessus ?

Le simili crew c'est avant tout un groupe de potes avec des goûts communs en musique. Je fais de mon mieux pour voir tous ces gars le plus souvent possible, malgré l'éloignement géographique, parce que je considère sérieusement certains d'entre eux comme des frangins. J'avoue que j'ai pas été sur le myspace du crew depuis longtemps, et je pense qu'il est obsolète car par la définition que je fais du crew (un groupe de potes avec un goût musical commun) il manque plein de gars à la liste de ses membres...

Pourquoi aucun membre du SC sur l'album de Motionless ? C'est marrant c'est toi qui viens de me le faire remarquer... En réalité les featuring de l'album se sont présentés à nous plus que nous n'avons été les chercher. Lorsqu'ils sont nés de notre proposition, c'est parce qu'à l'écoute d'un morceau je me disais qu'il irait particulièrement bien à tel ou tel rappeur. En tous cas rien de volontaire, il nous faudrait un album de 45 morceaux pour accueillir tous les rappeurs dont on est fans...


Un mot sur le septième titre de l'album "the fairy tales of David Burton". C'est quoi ce délire :) ?

motionless-screen La mélodie de ce morceau a été composée par David Monet, le clavier du groupe, qui avait écrit ce thème avant d'intégrer Motionless sans trop savoir quoi en faire. On a tous vraiment accroché à l'ambiance qu'il dégageait, le côté illustration des films de Tim Burton. Du coup, on a cherché à accentuer encore plus ce côté Danny Elfmann et les arrangements choeurs / cordes de David ont fait mouche.


C'est un titre très cinématographique qui met en place une belle ambiance. Bosser pour une musique de film, c'est un exercice qui te plairait ?

J'adorerais, en fait j'adore bosser avec un cahier des charges, qu'on me dise "je veux que cette musique exprime ceci ou cela", je me le fixe souvent moi-même mais j'aimerai le faire pour quelqu'un d'autre.


Questions freezeec




Qu'est-ce que tu écoutes en ce moment ?

Dans les trucs qui viennent de sortir: l'excellent "views from the psychedelik deathcab" de LMNTL819 et James Reindeer (site commun), l'album "Blood Operatives of the Barium Sunset" d'Alvarius B. (cet album date de 2005 mais je viens de le découvrir et il m'a mis une grosse claque).

J'ai aussi découvert il y a quelque temps un groupe japonais qui s'appelle Miaou, c'est un trio instrumental qui fait un genre de pop avec des sons electros juste dosés comme il faut.

Sinon vu qu'on est sur un site qui s'appelle "free zic", et que ça rentre dans la catégorie des trucs que j'écoute en ce moment, courez tous télécharger l'excellent label sampler de Fake Four inc : (http://www.circleintosquare.com/item/fake-four-inc-a-record-label-sampler-vol-1).
La compil du label français Dezordr "session 003" et la mixtape "Route Nationale XX" de mon homeboy Funken sur son myspace.


Des artistes à nous conseiller ?

D'abord tout le simili crew (à signaler la sortie de l'excellent album d'Andrromak que tu as déjà interviewé) et les excellents artistes qu'on a la chance d'avoir sur l'abum Motionless, à savoir Ancient Mith, Demune, Babelfishh, Beastmaster, Edison, et Thesis Sahib (tous les liens dans les amis de Montionless).

Ensuite des noms en vrac: Cars and trains, Ceschi, les artistes Plague Language et Papervehicle, Oskar Ohlson, Swordplay aka Poor Ugly Isaac, et gardez un oeil sur le prochain Swashbuckeling Napoleon's(Bleubird + Thesis Sahib + Edison à la prod), parce qu'il va piquer...

Sinon, hors musique : les peintures de James Kirkpatrick, les sculptures de Lucien Shapiro, les photos d'Elise De Brouwer, et les vidéos de Jean Lecointre et de Christophe Thockler aka Dabrainkilla.


3 chansons que tu ne te lasses pas d'écouter ?

Hymie's basement - 21st century pop song


Soso - Finding Out About a Big Pile of Stones


Train Rawbers - Blueberry soup



3 films cultes ?

oulah, culte c'est lourd de sens, ça peut être que des monstres, et 3 seulement... disons:

- La monstrueuse parade (Freaks) de Tod Browning
- Breaking the waves de Lars Von Trier
- Edward au mains d'argent de Tim Burton


Une passion autre que la musique ?

Mon fils ça compte ?


Freaks - Wedding Scene


Trailer Breaking the waves


Edward au mains d'argent
(Le créateur d'Edward lui apprend les différentes émotions...)