img-slogan

Par , le

Lincoln, Tome 5 : Cul nu dans la plaine

6 / 101

Quand on est un justicier du Far west, on se doit de prendre la défense des peuples opprimés en toute circonstance et en tout lieu. Alors si Dieu emmène Lincoln au Mexique, c'est pas pour boire des mojitos! C'est pour faire la révolution. Mais Lincoln, le sort des paysans mexicains lui passe bien au dessus du chapeau et quand des militaires lui proposent de l'embaucher comme mercenaire pour mater la rébellion, il voit là une bonne occasion de se faire du pognon sans trop se fatiguer, tout en faussant compagnie à son encombrant compagnon...

Par le ton (souvent irrévérencieux), l'humour (souvent noir) et son héros, Lincoln est une bd à part. Les 4 premiers tomes étaient un véritable régal.
C'est donc avec un grand plaisir que je commence à lire ce nouveau tome. Malheureusement au fil des pages le plaisir diminue. Le ton et l'humour ne sont plus aussi dévastateurs. Si avant Lincoln était un cultérreux, fainéant, qui ne respectait rien, et qui ne pensait qu'à dormir mais qui ne pouvait pas parce qu'un personnage ne lui permettait pas...il avait des missions à remplir! Et bien dans "Cul nu dans la plaine", Lincoln dort et on le laisse plutôt faire. Donc par moment on s'ennuie vraiment.
D'autre part, l'ambiance général est également différente, avant c'était Western Spaghetti, maintenant c'est Lucky Luke, mais avec un Lucky Luke à la forme d'un Rantanplan.

Les critiques peuvent paraître dur mais c'est parceque j'avais vraiment adoré les 4 premiers tomes. Ce tome est plutôt pour ceux qui suivent la série depuis le début, et qui ne souhaite pas avoir de trou dans la collection.
>>> Cliquez ici pour voir un extrait
>>> je vous invite à lire cette chronique avec laquelle je suis d'accord :)



 

vers Lincoln, Tome 5 : Cul nu dans la plaine

Votre note :

Cette chronique est sous licence Creative Commons. Vous pouvez la reprendre sur votre site mais merci de mettre un lien vers cette page.