img-slogan

Par , le

Bonobo - Black Sands

8 / 101

Bonobo... un artiste plutôt sympa et qui, à chaque album, retourne tout le monde... Pas d'exception à la règle encore une fois, je confirme que le dernier Bonobo, Black Sands de son doux nom, fait très mal !

Je ne pense pas qu'on puisse évoquer Black Sands sans parler du combo "Prélude - Kiara", ces deux morceaux ouvrant l'album. On retrouve les mêmes sonorités asiatiques que dans l'intro de Days to Come, mais avec un je ne sais quoi en plus, qui fait vraiment très mal.
Kiara poursuit la trajectoire lancée par l'introduction et nous offre quatre minutes de légèreté pure.

Bonobo s'offre pour l'album la chanteuse Andreya Triana. On la retrouve sur "Eyesdown", morceau Trip-hop aux influences Bristoliennes, sur le single "The Keeper" qu'il n'est plus nécessaire de présenter. Et surtout sur "Stay The Same", ma deuxième claque de l'album. Ce morceau est absolument magnifique et d'une couleur parfaite sur lequel Andreya donne la réplique à des cuivres discrets mais subtils.

La suite est très "Bonobesque", sans nous surprendre totalement, Simon Green nous fait voyager comme à son habitude entre les styles allant du hip-hop jazzy avec un morceau comme "El Toro" jusqu'à l'electronica avec le morceau "1009". On finit ensuite avec "Animals", morceau intéressant aux airs d'Amon Tobin, et "Black Sands". Ce dernier morceau est beaucoup plus triste que les autres. Une jolie ballade mélancolique pour clôturer un album chargé en couleurs et riche en émotion.

Acheter Black Sands en CD
Acheter Black Sands en MP3

 

vers Bonobohttps://www.freezeec.com/upload/201004061013310.bonobo-black-sands.jpg Black Sands
https://www.freezeec.com/upload/201004061013310.bonobo-black-sands.jpg

Votre note : Moy. : 8.5 / 10 (1 notant(s))

Vidéo(s) / multimédia

Bonobo - Eyesdown feat. Andreya Triana


Bonobo - The Keeper featuring Andreya Triana



Cette chronique est sous licence Creative Commons. Vous pouvez la reprendre sur votre site mais merci de mettre un lien vers cette page.