img-slogan

Par , le

Apollo Brown - Clouds

8 / 101

Pour ceux qui ne connaissent pas encore Apollo Brown, une petite introduction s'impose. Originaire de Detroit, ce producteur s'est lancé sur un projet personel instrumental en 2007 skilled trade, il sort ensuite en 2009 Make Do. Mais la véritable révélation au public se fera avec the reset où l'on retrouve bon nombres de rappeurs comme Black Milk, Stik Figa, the Regiment, Grap Luva et the Left.

The left justemment, le groupe avec qui il sortira et produira l'ensemble du LP Gas mask, véritable petite bombe musicale et qui restera comme l'un des meilleurs album de rap de 2010.

Avec Clouds, Apollo Brown nous sort un projet entièrement instrumental, d'une forte influence soul et imprégner de B.O de films, ce LP nous livre une série de 28 titres ponctuées d'interludes (notamment celle où il rend hommage à Dj Shadow). Il y a une véritable maturité sur la production et il est difficile de tirer un ou deux morceaux d'un album maitrisé à la perfection. Bien sur on retiendra le titre Heirloom, avec ses accords de guitare et son beat hypnotique, ou one chance avec son tempo qui arrive tout en douceur, choices et son mélancolique refrain. Sans oublier shadows of grief où l'influence de compositeurs de film tels Mike Olfield et Gorgio Moroder se fait sentir.

Mais c'est surtout un album qui s'écoute de la première à la dernière minute, sans qu'une seule fois l'harmonie des productions ne se brise. Une véritable réussite, la tête dans les nuages, Apollo Brown nous fait voyager sur Clouds et est définitivement à classer comme l'un des meilleurs producteurs de ces 2 dernieres années.

Retrouvez également la chronique sur le nouveau et intéressant site Ouestime.com

 

vers Apollo Brownhttps://www.freezeec.com/upload/201103171507560.apollo-brown-clouds.jpg Clouds
https://www.freezeec.com/upload/201103171507560.apollo-brown-clouds.jpg

Votre note : Moy. : 7.63 / 10 (4 notant(s))

Vidéo(s) / multimédia

Ecouter Apollo Brown - Heirloom


Ecoutez des extraits et acheter Clouds en Mp3


Cette chronique est sous licence Creative Commons. Vous pouvez la reprendre sur votre site mais merci de mettre un lien vers cette page.