img-slogan

Par , le

Amon Tobin - Isam

9 / 101

Depuis 2007, et après de nombreux projets comme l'album de Two Fingers savoureux dans sa version instrumentale (en collaboration avec Doubleclick), les bandes originales d'Infamous, Splinter Cell Chaos Theory Remixed et Taxidermia, ou encore la compilation Monthly Joint Series, Amon Tobin sort enfin son nouvel album, ISAM. Véritablement expérimental, il nous confirme que Foley Room, son précédent opus, marquait une véritable évolution dans la production du génie brésilien.

Après une longue pratique des samples, le musicien avait choisi de se tourner principalement vers le field recording, combinant sons organiques, mécaniques et bruits de percussions, classiques ou improvisées (Foley Room Documentary en bas de cette page). Le résultat, toujours aussi complexe et maitrisé, conservait cette ambiance cinématographique, si caractéristique du bricoleur.

En réaction à une fuite un peu trop rapide, ISAM est finalement sorti plus d'un mois avant la sortie initialement prévue et nous emmène sur la route tracée par Foley Room (pas de sample, field recording principalement) en y ajoutant des machines spécialement développées par le musicien pour supermodifier, bricoler et permuter (voir ci-dessous). Rien que dans sa production, ISAM est extatique. Les assemblages presque ambient que sont "Mass & Spring", "Night Swim" ou encore "Calculate", planants, se mêlent à des expérimentations plus nerveuses, plus intenses, comme "Goto 10", "Lost and Found", magique mais déjà présent sur Ninja Tune XX, ou encore "Bedtime Stories", du dubstep qui prend son temps...

On est ébahi devant la complexité de toutes ces compositions, les oreilles grandes ouvertes pour profiter des mélanges fidèles à l'esprit du grand triturateur. Cet album est techniquement impressionnant et les machines utilisées apportent une nouvelle dimension avec des sons modulés en permanence. Pourtant, on a parfois a la sensation d'être en pleine démonstration technique et les paysages habituellement projetés dans notre cerveau à l'écoute des opus précédents nous manquent...

Surprenant mais diablement efficace, cet album montre à nouveau le goût d'Amon Tobin pour les expérimentations sonores poussées et, considérer ces brindilles qui bruissent, ces moteurs qui ronflent ou ces fourmis qui piétinent comme des instruments naturels à part entière fait de lui un véritable chef d'orchestre, un maestro de la musique électro-organique. La page jazzy breaks est belle et bien tournée et c'est par cette précision que débute l'album commenté sur la page soundcloud.

"anyone looking for jazzy breaks should look elsewhere at this point or earlier : ). it's 2011 folks, welcome to the future." Amon Tobin

En concert le 11 Juin au Bataclan pour un show qui devrait marquer les esprits. En attendant, cet album mérite de nombreuses écoutes...

 

vers Amon Tobinhttps://www.freezeec.com/upload/201105101654070.amon-tobin-isam.jpg Isam
https://www.freezeec.com/upload/201105101654070.amon-tobin-isam.jpg

Votre note : Moy. : 4 / 10 (3 notant(s))

Vidéo(s) / multimédia

'ISAM' - Full album with track-by-track commentary from Amon Tobin by Amon Tobin

Isam preview


Making of ISAM


Foley Room Part1


Foley Room Part1


Cette chronique est sous licence Creative Commons. Vous pouvez la reprendre sur votre site mais merci de mettre un lien vers cette page.