img-slogan

Par wthar6, le

Tu Shung Peng - Wise Stories from Vineyard Town

7.5 / 10

Je vous invite à découvrir Tu Shung Peng - Wise Stories from Vineyard Town sur deezer

Note de presse

Le quatrième album de Tu Shung Peng est un hommage à Vineyard Town, quartier du cœur de Kingston, comme le célèbre Trench Town de Bob Marley, en Jamaïque. C'est là que vit Winston Sparrow Martin, multi-instrumentiste, directeur musical de Studio One dans les 80's et professeur de musique à la célèbre Alpha Boys School. En février 2009, Fabwize et Manu, respectivement ingénieur du son et mélodica de Tu Shung Peng, le rejoignent avec les toutes premières maquettes du nouvel l'album pour démarrer, dans le studio tout juste créé, ce projet dont la production et la réalisation s'achèveront au Wise Studio, en région parisienne.

La collaboration avec Sparrow Martin, le mentor musical du groupe, revêt pour Tu Shung Peng une double signification: elle ouvre en grand les portes de l'inspiration en touchant à la source de leur musique, avec le collectage d'un Roots kaléidoscopique toujours présent en Jamaïque, et elle constitue un hommage à ce que la foisonnante musique jamaïcaine offre aux musiciens français. La recette reste inchangée depuis le début: Tu Shung Peng enregistre sur ses compositions originales des chanteurs jamaïcains, pour la plupart, afin de produire des morceaux dans la lignée de ceux qui ont nourri leur culture musicale: le Reggae Roots des 70's. Harmonies vocales, section cuivres, arrangements, machines analogiques, mixage, mastering : rien n'est laissé au hasard dans la quête du Saint Chalice, Tu Shung Peng dans sa version originale non sous-titrée.

Wise Stories from Vineyard Town rassemble de nombreux artistes, parmi lesquels l'illustre Ken Boothe, qui avait déjà prêté sa voix aux Tu Shung Peng sur leur premier album: Around Tu Shung Peng, paru en 2007 et que le groupe eut l'honneur d'accompagner sur scène en 2012. Parmi les Anciens, on retrouve Ossie Gad, chanteur des Natural Ites, groupe reggae anglais des 80's fameux pour son hit : Picture on the Wall et Twinkle Brothers, dont le titre est interprété par Ralston Grant, l'ainé des deux frères.

Une mention spéciale pour Bunny & Skully, le duo historique auteur du premier single jamaïcain de reggae, en 1954. Skully, l'un des derniers maîtres vivants de la percussion Nyabinghi, a joué sur plus de 200 albums entre 1971 et 1985. Figure de proue de la nouvelle génération: Omar Perry, fils du producteur Lee Perry, a été élevé au Black Ark Studio. Il fait le pont entre tradition et modernité, tout comme son compatriote OS, neveu du regretté Justin Hinds et actuellement en charge de la Justin Hinds Foundation. Les harmonies vocales ont été confiées à Black Steel, multi-instrumentiste qui fût choriste pour Gregory Isaac et Dennis Brown, et Dub Judah, producteur et bassiste, tous deux empruntés à l'équipe des Twinkle Brothers. Parmi les artistes à découvrir : Bongo, soixante ans et fermier de son état, n'avait jamais enregistré auparavant. Nazzleman, découvert à Kingston, est un talent rare. En solo comme en duo avec son ami Pesso, tromboniste attitré de la famille Marley et de Burning Spear, sa technique vocale est impressionnante. Représentante de la nouvelle scène Soul, Rachel Claudio est originaire d'Australie et signe avec Tu Shung Peng son premier hit Reggae. Miss Little, quand à elle, est l'auteure de 2 singles parus en 1983, année de sa participation au Reggae Sunsplash.

«On a débuté cet opus en même temps que l'album Ray of Light. Ce nouvel album est tout simplement un rêve de gosse devenu réalité: partir en Jamaïque avec des riddims et enregistrer des artistes au grès des rencontres et des vibes. On est revenu avec la matière brute de 8 titres dans nos bagages, auxquels on a jouté 6 autres morceaux & des dubs : des Wise Stories qu'on a pris le temps de peaufiner avec des artistes proches du groupe dans notre fief parisien, le Wise Studio » Manu, Tu Shung Peng

 

Sorti le 29 Jun 2015

Votre note :

Vidéo(s) / multimédia

Making of "Jah Children No Lie" - Tu Shung Peng feat Ken Boothe


> Vous aimerez aussi


Concours pour fêter la musique (17 Jun 2013)
9 albums qui valent le détour (06 Mar 2012)
Cette chronique est sous licence Creative Commons. Vous pouvez la reprendre sur votre site mais merci de mettre un lien vers cette page.