img-slogan

Par , le

Le Syndrome Copernic - Henri Loevenbruck

6.5 / 101

un livre de Henri Loevenbruck qui mérite d'être écouté

Présentation de l'éditeur
"Ils lui avaient dit qu'il souffrait d'une schizophrénie paranoïde aiguë. Mais Vigo Ravel le sait les voix qu'il entend dans sa tête ne sont pas des hallucinations. Ce sont les pensées des gens. Les vôtres."

L'histoire est intéressante et agréable à suivre malgré quelques lourdeurs. Des passages avec des réflexions philosophiques pas vraiment utiles à l'histoire et moyennement intéressantes. Ensuite beaucoup de répétitions, ce qui fait qu'on suit très facilement mais à la longue (le programme dure tout de même 14h) cette répétition est un peu fatiguante. Elle peut s'expliquer par le fait que le personnage se redécouvre à 36 ans et essaie d'éclaircir toute la part d'ombre qui l'entoure, il est donc assez logique qu'il se questionne beaucoup.
J'ai trouvé que cette histoire a beaucoup d'anologies avec la trilogie la mémoire-mort-vengeance dans la peau (je n'ai pas lu l'oeuvre de Robert Ludlum). Mais je n'en dirais pas plus de peur d'en dévoiler trop.

Le livre est lu par Christian Fromont. Son interprétation est correcte, et il fait bien ressentir les angoisses de Vigo Ravel, le héros du livre. Par contre, c'est le seul intervenant et même s'il arrive à bien différencier les personnages, on aurait préféré plusieurs intervenants, ne serait-ce que pour les voix féminines.
A noter également qu'il n'y a ni bruitage ni musique pour illustrer et que le livre audio se termine par une interview de l'auteur.

 

vers Le Syndrome Copernic Henri Loevenbruck

Votre note : Moy. : 7.5 / 10 (1 notant(s))

Cette chronique est sous licence Creative Commons. Vous pouvez la reprendre sur votre site mais merci de mettre un lien vers cette page.